Je crois que nous sommes là, face à une forme sévère de confusion.

On « astique » l’outil, on disserte du sexe des anges, on invente, on fabrique, on s’agite…mais quel sens cela a-t-il ? Pour quoi faire ? En quoi cela améliore-t-il son épanouissement, son éveil ?

Il n’est point besoin à l’homme de performances supplémentaires, nous constatons tous les jours les dégâts de cette recherche et l’inhumanisme qu’elle induit. Le transhumanisme commencerait donc par l’inhumanisme? Curieux!

Il semble, que la pensée de Théodore Monod s’impose encore une fois « l’homme moderne ne construit pas parce qu’il a besoin, mais juste parce qu’il le peut » Voilà un bel exemple de conditionnement, de mode automatique stupide.

Parmi les principales confusions qui nous empêchent une mutation harmonieuse nous trouvons :

Le remplacement de la puissance par le pouvoir, le besoin par le désir, la libération par la liberté.

Les Googeuliens et transhumanistes divers et variés accumulent de nombreux leurres : pour les aliénants, c’est confusion entre puissance et pouvoir, pour les aliénés c’est paraître ou disparaître, et pour tous confondre  « toujours plus de la même chose » avec « toujours différent ». L’un est l’accumulation, l’autre l’expansion.

Les enseignements du Bouddha, Nietzsche, Spinoza, Lao-Tseu, Chuang-tseu, Osho…l’expliquent fort bien

La recherche de l’immortalité physiologique ? Tranquillement, prenons le temps et imaginons-nous immortel…

…La vie est très fade et paraît bien inutile, il n’y a pas de transformation, pas de mutation possible.

Dans le cadre de l’univers et de son expansion nous serions une « faute de goût »

Ce que l’on appelle « l’existence » le temps de cette incarnation ne vaut que s’il y existe la mort au bout. Nous sommes vivants que parce que nous allons mourir. La nature, l’univers entier fonctionne comme cela. Pour renaître après mutation, il faut mourir.

Quand nous questionnons nombre d’occupants des maisons de retraite, ceux pour qui la médecine à prolongé l’existence sans la vie, la plupart souhaite mourir au plus vite, tant ce qu’ils vivent leur paraît inutile.

La régénération est nécessaire et souhaitée. Tout le contraire de Google et de la médecine conditionnée. zéro pointé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *