Dans le match « culturel » Orient vs Occident, ce dernier semble bien en mesure de remporter la victoire, et cela sans rien faire.

En effet, l’occident, le monde des passions et des pulsions, attire inexorablement le monde de la raison et de la spiritualité. Le pouvoir englouti la puissance, l’obscurité phagocyte la lumière, ou plutôt, la lumière s’éteint et il reste l’obscurité.

L’empire du milieu n’aura plus de milieu, que le nom, puisqu’il veut s’étendre à tout l’espace. Lorsque l’on est tout, il n’y a plus de milieu. Il se veut aussi gros que le bœuf de la fable, Il veut être la première « puissance », mais il ne sera que le premier pouvoir. Le pouvoir n’est par définition qu’impermanent, puisqu’il est relatif. Tout cela pour ça ?

Aller volontairement se faire contaminer par la peste semble vraiment stupide, vouloir devenir malade incurable, comme nous ? Allons, vu d’en haut c’est incompréhensible, déraisonnable…oui, c’est ça, la raison a disparue.

Se doter d’une direction sans raison, c’est se priver de sens, tourner en rond jusqu’à l’épuisement, se jeter tout droit dans l’abîme.

Un penseur de l’empire disait : « Ne cherche pas à devenir le plus grand arbre de la forêt, car c’est celui que l’on coupe en premier »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *