A Monsieur le Président de la France,

Certaines conjonctions sont intéressantes : au Danemark, petit royaume de six millions d’habitants dont l’existence et le destin ne sont pas comparables à ceux de la France, Monsieur Macron, Président de la France, vous fustigez les gaulois pour leur résistance aux changements, pendant qu’en France, un Gaulois, décide courageusement de quitter votre navire. Navire pas très reluisant d’ailleurs mais dans lequel beaucoup veulent monter ou rester. A propos de ce Gaulois, décidément il avait raison, le syndrome du Titanic semble bien prévaloir à l’Elysée.

Voyez-vous Monsieur le Président, c’est comme cela que les Gaulois veulent vivre : droit et courageux. Ils ne sont pas résistant aux changements quand ceux ci améliorent leur existence, mais seulement quand lesdits changements tendent à les aliéner un peu plus. Alors, il est vrai qu’il y a longtemps qu’ils n’ont rien acceptés de bonne grâce : peut-être y a t-il longtemps que vous au vos prédécesseurs n’avez proposé de réformes allant dans le sens du progrès. Ne comprenez-vous pas cela ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *