La Confiance est ce sentiment issu de l’adéquation entre le souhait et le résultat.

La « confiance en soi » n’est que la confiance en son savoir-faire, acquise lors de l’apprentissage. Mais nous savons que dans l’évènement il y a des impondérables, alors la confiance en soi n’est pas suffisante pour obtenir cette adéquation.

Ce qu’il faut c’est la confiance tout cours. Cette confiance est la somme de la maitrise supposée et du bon sens espéré de l’impondérable.

Cheikh Khaled Bentounès nous rappelle, dans Thérapie de l’âme, cette pensée « Attache tes chameaux et remets-en à Dieu »

Voilà, sers-toi de tes savoirs, ne les négligent surtout pas, et ce qui relève de l’inconnu c’est Dieu qui s’en occupera pour toi.

(Pour la deuxième partie de la proposition, chacun complétera avec les croyances de sa culture)

Nous pourrions aussi utiliser « aides toi et le ciel t’aidera »

Il faut bien noter que s’en remettre à Dieu seulement ne sera pas suffisant non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *